Les animaux sont partout

Après une saison d’Animalogies (cycle de rencontres animalières en vue d’écrire un spectacle d’humains), le Théâtre de la Démesure revient aux Plateaux Sauvages pour créer Les Animaux sont partout, un spectacle qui parle de réalité virtuelle, de coproduction inter-époques et de fiction concrète.

Dans un futur proche, pour prétendre à un dispositif de résidence, un.e artiste et un.e scientifique sont amenés à croiser leurs recherches sur le sentiment esthétique chez les animaux grâce aux outils de la réalité virtuelle. Pendant ce temps, dans un futur lointain, des super-animaux retrouvent un DVD très ancien contenant peut-être une piste vers la seule chose qui manque à leur super-société : la possibilité de produire de la fiction.

Sous prétexte d’aborder les questions animales, Les animaux sont partout questionne la nature de la réalité – toujours plus ou moins virtuelle, comme on peut s’en rendre compte en dînant dans un restaurant de poisson ou en lisant Roland Barthes. Entre immersion lo-fi, sitcom éthologique et mapping mental, cette ambitieuse coproduction inter-époques avance qu’il faut chercher à aimer le labyrinthe, faute de pouvoir en sortir.

Texte et mise en scène : Benjamin Abitan
Collaboration à l’écriture et jeu : Benjamin Abitan, Mélissa Barbaud, Antoine Dusollier, Thomas Horeau, Barthélémy Meridjen, Aurélie Miermont et Samuel Roger
Avec la participation de Bernard Bloch
Chansons : Yiannis Plastiras
Chorégraphies : Julien Gallée-Ferré
Combats : François Rostain
Création vidéo : Olivier Bémer

Administration : Silvia Mammano
Production et diffusion : Cécile Jeanson et Emilie Henin / Bureau Formart

Une production du Théâtre de la Démesure avec le soutien de la DRAC Île-de-France, de la Mairie de Paris, des Plateaux Sauvages (Paris 20e), du Grand Parquet (Paris 19e), du théâtre Le Hublot (Colombes) et des Ateliers du Bout du Monde (Villandry).